Parodontologie

La société de discipline en bref

La Société suisse de parodontologie (SSP) a été fondée en 1971. Actuellement (2015), la SSP compte plus de 565 membres, en Suisse et à l’étranger. 

La SSP a pour but de promouvoir la parodontologie auprès du public, des cabinets dentaires et cliniques dentaires ainsi que de l’enseignement et de la recherche en médecine dentaire en se servant des moyens suivants :

·      Congrès et cours de formation continue

·      Publications

·      Commissions ad hoc

·      Collaboration avec d’autres sociétés de discipline et associations partageant des intérêts communs, en particulier avec la Société suisse des médecins-dentistes (SSO)

Voir www.parodontologie.ch pour de plus amples informations au sujet de la SSP. 

Au sein de la SSP, la formation postgrade est du ressort de la Commission de spécialisation. Cette commission surveille les programmes de formation postgrade, décide de l’admission des candidats à l’examen de spécialisation en parodontologie et procède à leur examen. En cas de réussite de ce dernier, conformément à la loi sur les professions médicales (LPMéd), elle propose au comité de la SSP de transmettre la proposition d’octroi du titre de spécialiste en parodontologie à l’organisation responsable de la filière de formation postgrade (BZW de la SSO).

Informations générales sur le travail d’un médecin-dentiste spécialisé en parodontologie

Le médecin-dentiste spécialisé en parodontologie est tout particulièrement formé pour soigner les tissus durs et mous (os et muqueuses) qui soutiennent la dent ou l’implant oral. Les soins vont de la prévention au traitement d’affections du parodonte (telles que gingivites, parodontites, mucites péri-implantaires ou péri-implantites) en passant par leur diagnostic. La médecine dentaire implantaire et les interventions plastico-esthétiques destinées à réhabiliter la fonction masticatoire et l’aspect esthétique de dents et d’implants sont aussi des volets importants de l’activité du spécialiste en parodontologie. 

Brève description de la formation postgrade

Après l’obtention de son diplôme de médecin-dentiste, le candidat au titre fédéral en parodontologie doit suivre une formation structurée de trois ans à plein temps (c’est-à-dire au minimum à 80 %) auprès d’un établissement de formation reconnu (université). Le programme de formation et défini par la SSP.

La formation permet au candidat d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques ainsi que des compétences cliniques. Il doit également contribuer à la recherche dans un domaine de la parodontologie ou un domaine voisin. Elle comporte quelque 3900 heures qui se répartissent de la manière suivante :

• Séminaires, tutoriels et présentations de cas : 15 %

• Traitement de patients : 50 %

• Recherche : 30 %

• Enseignement : 5 %

Des entretiens de qualification (examens intermédiaires) ont lieu durant la formation postgrade. 

Pour être admis à l’examen final (oral), le candidat doit, entre autres exigences, remplir les conditions ci-après. 

• Le candidat doit avoir publié deux articles scientifiques ayant trait à la parodontologie ou à un domaine voisin. Il doit être le premier auteur d’au moins l’un de ces deux articles. Ils doivent avoir été publiés ou pour le moins admis à la publication dans des revues spécialisées qui les ont soumis à une évaluation par des pairs.

• Il doit tenir une liste des interventions chirurgicales effectuées durant sa formation postgrade établissant qu’il maîtrise les techniques chirurgicales dans les domaines de la parodontologie et de la médecine dentaire implantaire.

• Il doit en outre remettre une documentation complète portant sur huit cas qu’il a traités personnellement.

 

Pour de plus amples informations, veuillez consulter les documents et règlements correspondants sur le site Web de la SSP (www.parodontologie.ch).


Imprimer cette page

Règlement de spécialisation en parodontologie

Société suisse de parodontologie SSP

Etablissements de formation postgrade en parodontologie

Bâle

Berne

Genève

Zurich